LA MISSION : Pourquoi ce site ?

 

En ces temps difficiles où chaque jour nous amène son lot de mauvaises nouvelles, d’annonces de crises, de reportages sur une population de plus en plus désespérée, il nous a semblé nécessaire de remettre un peu d’ordre dans les idées afin de pouvoir regarder la situation sous un angle plus global, pluridisciplinaire et si possible impartial.

 


Comment procéder ?

À notre sens, le problème principal rencontré dans le type d’analyse que nous souhaitons faire se situe au niveau de l’imbrication de type puzzle de nombreuses théories issues de disciplines diverses. Rares sont les travaux holisitiques qui cherchent à comprendre les relations entre les diverses analyses, ou les effets systémiques d’un facteur sur les autres. Comme Il est difficile de voir le paysage lorsque l’on roule le nez dans le guidon, c’est à ce niveau que nous aimerions prendre un peu de hauteur afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble.

Quels en sont les objectifs ?

Nous n’avons pas la prétention d’avoir les solutions à tous les problèmes, mais nous souhaitons esquisser des pistes, amener de nouvelles réflexions, hors des sentiers battus, hors des idéologies et surtout sans le poids direct du politique qui empêche trop souvent la spontanéité, la créativité et la franchise de s’exercer, du fait de la logique partisane et de ses « obligations électorales ». Nous avons la chance de pouvoir nous exprimer en toute liberté, hors des carcans partisans, mais en respectant les opinions de chacun pour peu qu’elles soient étayées par des faits clairs et avérés et qu’elles visent une meilleure vie pour tous.

Qu’on ne s’y trompe pas ! Nous ne voulons pas engager un nouveau débat qui laisserait à la fin une moitié des participants opposée à l’autre. Ce que nous souhaitons, c’est avancer progressivement sur des voies consensuelles qui permettraient à beaucoup d’abandonner leurs dogmes pour collaborer à des solutions communes. Notre réflexion se doit d’être démocratique, donc forcément pluripolaire, mais aussi de viser le consensus qui est la victoire de tous au lieu de la défaite de certains. Cela ne doit pas forcément se faire en attiédissant toutes les positions pour limiter les efforts de chaque camp, mais surtout en recherchant systématiquement le bien du plus grand nombre au détriment du confort de quelques-uns.

Au vu de ce qui précède l’on va certainement penser que nous sommes des « bisounours » qui veulent distribuer des sous à tous sans les faire travailler et ce sera précisément le piège dans lequel il conviendra de ne pas tomber. Pour ce faire nous ne disposons que de la qualité de notre démarche qui devra être rigoureuse, factuelle et honnête et parfois nous n’aurons d’autre choix que d’appliquer les règles de la bonne foi, que l’on peut aussi appeler le bon sens, afin de nous extirper de l’ornière idéologique.

Et pour finir, éviter que l’application des règles démocratiques ne conduise qu’à des gagnants opposés à des perdants, en s’inspirant de ce qui se pratique par exemple dans la lutte suisse où le vainqueur dépoussière la sciure sur le dos de son adversaire.

Qui contribue ?

Tous ceux qui le désirent peuvent contribuer à ce site, à la condition de respecter les règles énoncées plus loin. Ne désirant pas voir ce site pollué par un forum ouvert laissant fleurir injures et grammaire sms, nous filtrerons les messages que les contributeurs peuvent nous faire parvenir par mail :

info@politiquementcorrect.ch

Nous sélectionnerons en deux catégories : les discussions qui seront ajoutées sous les articles comme dans des forums mais forcément en moins rapides et les articles qui traitent d’un sujet nouveau ou qui présentent de nouvelles idées sur un thème déjà abordé. Pour la deuxième catégorie nous serons plus exigeants en matière de qualité de réflexion et de texte, ainsi que pour les références aux sources.

Règles

  • La transparence nous semble être la base même de notre démarche et nous ne publierons donc que les textes dont nous connaissons les auteurs.

 

  • La simplicité est requise, car nous espérons que ces opinions puissent toucher un large public et rien ne sert de se lancer dans des textes trop rébarbatifs et alourdis de références.

 

  • La factualité est imposée, les affirmations seront toujours étayées par des chiffres et faits clairs et vérifiables. L’on prendra soin à en faire une interprétation impartiale et honnête.

 

  • Le respect et la politesse sont deux aspects auxquels nous tenons particulièrement et nous n’accepterons en aucune façon les insultes ou les termes injurieux. Cela ne signifie pas pour autant que nous n’apprécions pas selon les thèmes un langages « fleuri ».

 

  • La polémique est à bannir si elle n’amène pas de nouveaux arguments qui permette au sujet de progresser.

 

  • Le dogmatisme ne saurait nous permettre d’atteindre nos objectifs et nous l’éviterons toujours.

 

  • La déontologie en citant toutes les sources et en les vérifiant. Nous souhaitons pouvoir voyager léger, sans alourdir les textes avec des références de type académiques, mais à la fin on prendra soin de n’oublier personne.

À l’origine du projet

EUDAIMONIA Association sans but lucratif constituée dans le but de promouvoir « la recherche du bonheur » au travers d’une « vie bonne ».

Webmaster / Rédacteur en chef : Raphaël Odermatt : Licencié en Sciences économiques et titulaire d’un Master en informatique de gestion et organisation d’entreprise de l’Université de Lausanne. Dirigeant d’entreprise.

Ce projet lui tient à cœur depuis de nombreuses années, plus particulièrement du fait de ses responsabilités en tant que dirigeant-employeur, parfois difficilement compatibles avec une certaine éthique. Son objectif est d’organiser ses idées de manière à arriver à mieux concilier les positions employeurs-employés, riches-pauvres, etc. (et accessoirement d’améliorer ses capacités de concepteur de sites web grâce à un projet concret.)

Les contributeurs

Tout le monde peut participer et contribuer en faisant parvenir des textes. Le Comité de l’association est seul juge de la publication des textes. Les contributeurs décident librement s’ils veulent voir leur nom apparaître, mais dans tous les cas leur identité est connue du comité.

 

Droits d’auteurs

L’intégralité des textes présents sur ce site est publiée sous licence Creative Commons Paternité : vous pouvez les utiliser à votre guise tant que vous citez et mettez un lien vers l’article source. Si vous deviez vous constater une utilisation non-conforme, merci de nous le faire savoir.

Attention ! Les images au contraire ne sont pas libres de droit mais sauvagement pillées à droite et à gauche sur le net. Si l’une d’entre elles vous appartient et que vous pensez que son utilisation sur ce site fait fortement diminuer votre niveau de félicité, n’hésitez pas à nous contacter.

Compléments

Evolution ?

Blog intéressant

étonnant comme les choses et les gens peuvent parfois se ressembler, et bien il en va de même avec les idées

 

Une vie bonne ?

Dossier « Bonheur » sur le nouvel Obs’

 

CC

Le Creative Commons (CC) est une organisation à but non lucratif dont le but est de proposer une solution alternative légale aux personnes souhaitant libérer leurs œuvres des droits de propriété intellectuelle standards de leur pays, jugés trop restrictifs. L’organisation a créé plusieurs licences, connues sous le nom de licences Creative Commons. Ces licences, selon leur choix, restreignent seulement quelques droits (ou aucun) des travaux, le droit d’auteur (ou « copyright » dans les pays du Commonwealth et aux États-Unis) étant plus restrictif.

Six possibilités combinées autour de quatre pôles définissent les différents usages : Attribution : signature de l’auteur initial (ce choix est obligatoire en droit français) (sigle : BY) Non Commercial : interdiction de tirer un profit commercial de l’œuvre sans autorisation de l’auteur (sigle : NC) No derivative works : impossibilité d’intégrer tout ou partie dans une œuvre composite ; l’échantillonnage (sampling), par exemple, devenant impossible (sigle : ND) Share alike : partage de l’œuvre, avec obligation de rediffuser selon la même licence ou une licence similaire (version ultérieure ou localisée) (sigle : SA)   Exemple de combinaison : Creative Commons BY-NC-SA. 

Les acteurs

rstallRichard Matthew Stallman (né à Manhattan, le 16 mars 1953), connu aussi sous les initiales rms (en minuscules), est un programmeur et militant du logiciel libre. Il est à l’origine du projet GNU et de la licence publique générale GNU connue aussi sous l’acronyme GPL, qu’il a rédigée avec l’avocat Eben Moglen. Il a popularisé le terme anglais copyleft. Programmeur renommé de la communauté informatique américaine et internationale, il a développé de nombreux logiciels dont les plus connus des développeurs sont l’éditeur de texte GNU Emacs, le compilateur C de GNU, le débogueur GNU mais aussi, en collaboration avec Roland McGrath, le moteur de production GNU Make.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.